09 mars 2015

Juste avant le printemps!

En petit comité donc. Sans Nathalie (L), ni Danièle, ni Daisy, ni Annick, toutes en "d'autres provinces, sous d'autres cieux"...plus hospitaliers, sans doute, car l'accueil du Café Beaubourg laissait à désirer ce soir-là. Nous avons choisi de parler d'Americanah de C.N. Adichie, roman que trois d'entre nous avaient lu. Nous réservons Les Jumeaux et les Fïancés pour la prochaine fois, 8 avril, pour en discuter avec plus de pertinence, leur lecture étant inachevée. Quelques mots tout de même sur le roman historique de... [Lire la suite]
Posté par Procope2009 à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2015

Pas fléchir, pas flancher, pas pleurer!

Pas pleurer de Lydie Salvayre. Ne pleurons donc pas sur ce livre lu avec intérêt, certaines ayant surtout adhéré à la première partie qui livre la parole de la mère dans une langue idiosyncratique, assez différente de celle des "femmes du sixième étage" puisque c'est surtout le vocabulaire qui est détourné de façon amusante (et savante! Car cette autodidacte a des prétentions de beau langage nous dit sa fille), plus que la syntaxe. Elle est le support d'une sorte de chronique villageoise qui voit la rivalité fratricide de deux... [Lire la suite]
Posté par Procope2009 à 16:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2014

Avant Noël

    Jour de pluie, de redoux et de refroidissement : nous n'étions que six autour de trois tables rondes au premier étage du Café Beaubourg, transformé en salle de banquet et interdit d'accès...sauf à nous et à notre voisin, lui aussi relégué dans une niche! Dans les lueurs tremblotantes de bougies, et au-dessus du sapin de Noël tout de rouge habillé, nous avons discuté de Bergounioux, de Padura, et de Salter que nous découvrions, et comme cartouches, nous avions quelques amandes, chocolats et biscuits à la cannelle, sans... [Lire la suite]
Posté par Procope2009 à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2014

Prix Nobel de littérature 2014 : un article éclairant

      Article de « The Economist » 29 nov 2014 Lettres françaises L’académie de Suède a salué en Patrick Modiano un « Marcel Proust de notre temps » quand elle lui a attribué le prix Nobel de littérature le mois dernier »C’est un encouragement» a dit l’énigmatique écrivain avant de sortir des feux de la rampe en annonçant qu’il dédiait son prix à son petit-fils. En France, son pays natal, Mr. Modiano est connu, avec une trentaine de romans, livres pour enfants, scenarios de films, et paroles de chansons à son... [Lire la suite]
Posté par Procope2009 à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2014

Loin d'elle

Loin d'elle! Ce mercredi 26 novembre où nous étions presqu'au complet sans Nathalie (L) restée en Ardèche, nous avons parlé sans délai du livre de Mia Couto,écrivain mozambicain, de langue portugaise, L'accordeur de Silences. L'occasion de rafraîchir - avec l'aide de nos historiennes- nos connaissances sur la guerre civile au Mozambique dans les années 77, guerre qui est l'arrière-plan de ce roman à l'écriture étrange, prose poétique qui se déploie à chaque chapitre sous des citations tutélaires et éclairantes provenant pour la... [Lire la suite]
Posté par Procope2009 à 16:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 octobre 2014

Octobre pluvieux

    Sans Nathalie L, pas encore rentrée d'Afrique, nous nous sommes retrouvées au Café Beaubourg autour d'un menu trop corsé, Padura - dont nous avions déjà pris la mesure avec L'homme qui aimait les chiens - et son nouveau roman, Hérétiques; Modiano convoqué en dernière minute à notre réunion où il fit bonne figure grâce à Nathalie qui nous en dit plus sur ses talents et succès de parolier de chanson) puisque nous reconduisons la lecture de ses romans pour la prochaine fois. Oui, nous avons parlé d'Hérétiques que... [Lire la suite]
Posté par Procope2009 à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2014

Rentrée 2014

    Nathalie et Daisy étaient absentes ce mercredi 22 septembre où l'été nous avait lâchement abandonné, nous forçant d'entrée de jeu à prendre nos quartiers d'hiver au Beaubourg, autour de "notre" table ronde", près de notre silencieux voisin qui, ce soir-là, sortit de son silence et de l'anonymat pour s'intéresser à notre fidélité tout aussi touchante que la sienne et à Maurice Nadeau qui figurait en bonne place sur notre table. Voilà un bon début de roman ( ou de nouvelle). Que pourriez-vous suggérer comme suite,... [Lire la suite]
Posté par Procope2009 à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juin 2014

Juin aux Tuileries

Merci Danièle pour ces belles photos. Le prochain coup je prends l'appareil pour que tu y sois, toi aussi!       Sans Nathalie (de C) retenue plus tard que prévu, nous nous sommes retrouvées au bassin des Tuileries, celui où l'Evènement se produit : - remake de La Dolce Vita dans la séquence du bain dans la fontaine, pour un défi masculin filmé, avec traversée héroïque du bassin,- séance de photos pour une version "japoniste" du petit chaperon rouge et grand méchant loup- Et nous, en toile de fond, verre à la... [Lire la suite]
Posté par Procope2009 à 09:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 mai 2014

La douceur de l'ombre

        Nous étions trois, puis quatre, puis cinq avec l'arrivée de Simone...au café Beaubourg, un peu déserté ce mercredi, où les habitués se reconnaissaient aisément : notre voisin habituel est venu et il travaillait dos tourné comme à l'accoutumée.       Nous avons parlé de nos lectures diverses, du Maroc - guidées par les saveurs d'amande, de fleur d'oranger et de miel des pâtisseries de Rabat - , des voyages, et de l'usage du monde. Comme N. Bouvier, nous pensons qu'en voyage, il faut bien... [Lire la suite]
Posté par Procope2009 à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2014

Compte rendu du 2 avril 2014

  Sans Daisy, Christiane, Danièle et Annick, c'est en petit comité que nous nous sommes retrouvées hier soir au Café Beaubourg dont le premier étage nous est resté interdit en raison d'un important dîner qui nécessitait tout l'espace. Point de table ronde, donc, mais deux tables rectangulaires qui ont bloqué l'énergie! D'autant plus que nous n'avions pas du tout lu la même chose: Nathalie (sans ailes) était venue avec un essai, Muettes Émergences de Pierre Chappuis, dont les beaux et poétiques intitulés de chapitres ne... [Lire la suite]
Posté par Procope2009 à 15:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]